L’aubergine de Yotam sauce Laura

Elle est sublime, elle est délicieuse, elle fond sur la langue, elle est fraîche et explose en bouche. Je parle bien entendu de mon aubergine rôtie et de sa sauce crémeuse au citron inspirée de la recette de Monsieur Yotam Ottolenghi. C’est fou ce que t’as l’esprit mal tourné !

Depuis le temps que je lorgnais sur cette recette de Yotam Ottolenghi… L’apercevoir mille fois sur Instagram, baver dessus en offrant « Plenty » à mon père, re-baver dessus quand je me le suis auto-offert quelques semaines plus tard (de longues semaines de self-control à chaque passage en librairie, mais j’suis pas là pour souffrir ok ?!), et puis enfin. L’occasion.

aubergines-roties

Cuisiner pour les 25 ans de ma meilleure amie de la terre entière aka Pauline. The Pauline. Elle méritait bien une petite aubergine rôtie d’Ottolenghi la Popo, moi j’vous l’dit. Je l’ai mise un peu à ma sauce (l’aubergine, pas Pauline), voici donc la recette ultra méga fastoche d’un plat absolument génial : tout beau dehors, tout bon dedans.


LA RECETTE

Pour réaliser les incroyables aubergines de Yotam à la sauce Laura :

2 aubergines

1 yaourt à la grecque (ou yaourt classique, ou yaourt végétal)

1 gousse d’ail

1 citron

1/2 grenade ou des baies de groseille (PENSER LOCAL)

Huile d’olive

Cumin

Thym

Piment

Sel, poivre

  1. Préchauffe le four à 200°C.

     

  2. Lave et coupe les aubergines en deux (en gardant le petit chapeau, je trouve ça plus joli), entailler la chair avec un couteau en quadrillage et les disposer, peau en dessous, sur une plaque du four. Les badigeonner généreusement d’huile d’olive, saler, poivrer, pimenter, agrémenter de quelques branches de thym, et enfourner pour 30 à 40 minutes.

     

  3. Pendant ce temps, prépare la sauce crémeuse : mélange le yaourt, le jus du citron, la gousse d’ail écrasée et assaisonne avec le cumin, sale et poivre. Pour les amateurs, on ajoute les zestes du citron (BIO impérativement).

     

  4. On en profite pour préparer les fruits : on choisit de préférence des groseilles, locales et de saison, rouges et acidulées, ça va être génial. Sinon, on fait comme Yotam (ou moi sur les photos), et on prend de la grenade. Mais les groseilles c’est top, on fonce pour les groseilles.

     

  5. On sort nos amies les aubergines du four, on laisse refroidir (on peut les manger tièdes ou froides) avant de les recouvrir de notre sauce au yaourt, ajoute les groseilles ou la grenade, et termine avec un peu de thym (ou tout plein de coriandre fraîche, c’est merveilleux la coriandre fraîche).

     

aubergines-roties

Je conclurai en disant tout simplement que ce plat est une bombe atomique. À faire et refaire, en adaptant à ses goûts. Moi je suis déjà en train de planifier un repas pour le faire goûter à tout le monde.

Bon appétit 😉

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *